AFDIDDRI

Accueil > Les enjeux du numérique pour les autorités locales > Identifier les partenaires possibles et cartographier l’écosystème

Les enjeux du numérique pour les autorités locales

Étape 3

Identifier les partenaires possibles et cartographier l’écosystème

Objectif

Entrer en relation avec l’écosystème du numérique, ouvrir des espaces d’échange et créer des partenariats pour traiter de défis locaux communs.

Le numérique n’est pas un outil à usage exclusif des autorités publiques : le secteur privé, le monde académique, la société civile, les citoyen·nes s’en saisissent spontanément. D’un côté, les autorités locales ne sont pas spécialistes des solutions numériques ; de l’autre, les acteurs du numérique ne maîtrisent pas toujours l’ensemble des enjeux territoriaux. C’est donc aux premières d’indiquer aux seconds les sujets à traiter.

Ceci impose de s’engager dès le début dans une logique partenariale et ouverte. La collaboration entre les innovateurs du numérique et les usagers garantira que les nouveaux services numériques seront appropriés et utilisés.

Le secteur privé

Les autorités locales peuvent bénéficier de l’expertise technique, des idées innovantes et des capacités de financement du secteur privé pour développer des initiatives viables. On peut distinguer différents types d’acteurs.

  • Le secteur privé traditionnel (industries, banques, services, etc.) peut se positionner comme client ou financeur : pour améliorer son fonctionnement ou pour saisir une opportunité de marché, il fait appel aux acteurs du numérique pour développer une solution, créant des services complémentaires.
  • Le secteur traditionnel des télécommunications (opérateurs des infrastructures, fournisseurs d’accès Internet, opérateurs de réseaux mobiles, etc.) est détenteur de données potentiellement valorisables par les pouvoirs publics ou par des innovateurs. Ils peuvent souhaiter élargir leur gamme de services à du conseil et de la stratégie grâce aux données dont ils disposent.
  • Le secteur du numérique, souvent de petites entreprises jeunes et dynamiques développent des applications ou services sur des niches. Elles seront davantage à la recherche de financements et investissements pour développer leurs produits et disposent de compétences techniques.

La société civile

La société civile se saisit du numérique comme outil de connaissance, de renforcement de capacités, de participation à la prise de décision, voire de revendication sociale.

Cartographie des acteurs impliqués à spécifier en fonction des contextes locaux
Cartographie des acteurs impliqués à spécifier en fonction des contextes locaux+
Questions clés

Identifier les acteurs susceptibles de devenir des partenaires

Quels sont les acteurs locaux qui auront la plus grande familiarité et l’appétence à utiliser le numérique ?

Il s’agit de recenser les acteurs potentiellement concernés soit par la numérisation d’un projet concret, soit par l’émergence des TIC et l’écosystème qui leur est associé.

Questions clés

Identifier les dynamiques d’acteurs et les ressources externes mobilisables

  • Quel est l’intérêt de chaque partenaire potentiel à développer les outils numériques : perspectives de profit, cause sociale ou politique, génération de connaissances nouvelles, gains d’efficacité ou de démocratie ?
  • Quelles sont les ressources de chacun qui pourraient être mobilisées sur des projets avec l’autorité locale : financières, techniques, humaines, données ?
  • Quels peuvent être les leviers d’engagement pour en faire des partenaires et conduire ensemble des actions : visibilité et marketing, partenariats complémentaires, ciblage d’actions pilotes ?

Faire une remarque aux auteursFaire une remarque aux auteurs

Imprimer

Partagez : Linkdin Google + Twitter Facebook