AFDIDDRI

Accueil > Le numérique dans quatre domaines urbains > Gérer les services urbains > Identifier les partenaires possibles pour utiliser les TIC pour un (...)

Gérer les services urbains


Étape 3

Identifier les partenaires possibles pour utiliser les TIC pour un service

Objectif

De nombreux acteurs disposant de compétences sur le numérique peuvent être mobilisés par l’autorité locale pour améliorer l’offre de services.

Le secteur privé traditionnel et les acteurs de l’économie sociale et solidaire sont particulièrement actifs dans l’optimisation numérique des services urbains. Les pouvoirs publics peuvent bénéficier de leur expertise technique pour accompagner leur numérisation. Les start-up Start-up Désigne une jeune entreprise à fort potentiel de croissance. Ces entreprises développent une idée, un produit, un modèle économique ou une technologie innovante et ambitieuse qu’elles se proposent de déployer très rapidement à très grande échelle. Elles ne sont pas forcément des entreprises technologiques. sont pourvoyeuses de solutions innovantes, notamment pour étendre les services aux quartiers non desservis. Les petits opérateurs privés ou informels contribuent à compenser la défaillance des services publics en proposant une offre de service de proximité, répondant directement aux besoins des habitant·es.

Intérêts et capacités des acteurs locaux des services urbains pour le numérique
Autorité locale Objectif d’expansion du périmètre de desserte

Garante de l’équité tarifaire

Garante du respect de l’environnement

Capacité à intégrer les informations sur les différentes offres de services

Entreprises traditionnelles Intérêt à l’extension du périmètre d’intervention

Objectif de rentabilité financière

Disposent de données techniques et financières sur le service existant

Petits opérateurs privés ou informels Bonne connaissance de la demande des usagers

Positionnés dans les interstices du service public

Intérêt à structurer l’offre commerciale pour augmenter sa rentabilité

Start-up Start-up Désigne une jeune entreprise à fort potentiel de croissance. Ces entreprises développent une idée, un produit, un modèle économique ou une technologie innovante et ambitieuse qu’elles se proposent de déployer très rapidement à très grande échelle. Elles ne sont pas forcément des entreprises technologiques. Capacité à développer des services à la demande, des offres novatrices

Bonne réactivité aux ajustements de l’offre et de la demande

Traitement de plateformes de données centralisées

Peut travailler autant avec le secteur privé formel qu’informel

ONG Connaissance de la demande non desservie et des offres informelles

Capacité à faire émerger la demande sociale

Capacité à s’adapter aux contraintes de terrain

Population Intérêt à disposer d’un suivi des consommations

Souhait d’avoir des facilités de paiement

Bénéficiaire du suivi clientèle, gestion des plaintes et réclamations

En pratique

Cartographier l’écosystème des parties prenantes

Recenser les acteurs potentiellement concernés par la numérisation d’un projet concret

Identifier les acteurs susceptibles de devenir des partenaires intéressants pour l’autorité locale

  • Quels sont les acteurs locaux qui s’orientent ou s’orienteront le plus facilement vers le numérique ?
  • Quel est leur intérêt à développer les outils numériques : perspectives de profit, cause sociale ou politique, génération de connaissances nouvelles, gains d’efficacité ou de démocratie ?
  • Quels sont les ressources de chacun de ces acteurs susceptibles d’être mobilisées sur des projets partenariaux avec la municipalité : financières, techniques, humaines, données ?
  • Quels peuvent être les leviers d’engagement pour en faire des partenaires et conduire des actions communes : visibilité et marketing, partenariats complémentaires, ciblage d’actions pilotes ?
Cartographie des acteurs impliqués à spécifier en fonction des contextes locaux
Cartographie des acteurs impliqués à spécifier en fonction des contextes locaux+
Les « couches » de la ville numérique
Les « couches » de la ville numérique +
D’après la Banque interaméricaine de développement, 2016, et la Banque mondiale, 2016

Faire une remarque aux auteursFaire une remarque aux auteurs

Imprimer

Partagez : Linkdin Google + Twitter Facebook