AFDIDDRI

Accueil > Le numérique dans quatre domaines urbains > Stimuler le développement économique local > Commencer par des actions pilotes pour soutenir la numérisation de l’économie (...)

Stimuler le développement économique local


Étape 4

Commencer par des actions pilotes pour soutenir la numérisation de l’économie locale

La contribution du secteur numérique au développement économique local peut se faire de deux manières, non exclusives :

La promotion de ces innovations passe par une stratégie d’appui au développement d’un marché compétitif favorable à l’entreprenariat local et au développement urbain. Les autorités locales de villes en développement ont souvent des capacités limitées pour fournir des services essentiels ou par exemple cartographier des quartiers précaires. Des entrepreneur·es peuvent en revanche y voir des opportunités, développer des modalités d’intervention plus efficaces, voire révéler une demande latente de la part des populations. Le développement de ces services n’est pas nécessairement concurrent de l’action publique.

Pour que ces nouveaux services soient complémentaires, voire qu’ils aient une plus-value pour un développement inclusif et durable, l’autorité locale doit se positionner comme catalyseur et régulateur des initiatives. Elle peut ainsi soumettre à ces petites entreprises des problèmes urbains en les laissant libres d’innover, faire appel à leurs compétences pour développer des solutions numériques à des problèmes administratifs, accompagner des acteurs informels pour structurer leurs offres numériques commerciales, favoriser la création de partenariats économiques entre acteurs privés traditionnels et start-up Start-up Désigne une jeune entreprise à fort potentiel de croissance. Ces entreprises développent une idée, un produit, un modèle économique ou une technologie innovante et ambitieuse qu’elles se proposent de déployer très rapidement à très grande échelle. Elles ne sont pas forcément des entreprises technologiques. autour de la recherche d’innovation…

L’émergence et le développement d’un écosystème local dynamique sont soumis à certaines conditions :

En pratique

Identifier des actions pilotes rapides et simples pour stimuler l’innovation numérique dans le développement économique local

Lister des actions pilotes simples et rapides pour répondre aux besoins des entreprises

Du côté du secteur économique traditionnel, quelles sont les priorités pour accélérer le recours au numérique ?

  • La génération, le partage et l’ouverture des données pour offrir la possibilité de développer de nouveaux services connexes ?
  • Des stratégies de communication et de marketing en ligne pour améliorer l’attractivité ?
  • La construction d’interfaces et de plateformes pour faciliter les échanges et les relations avec les clients/usagers ?
  • La construction de partenariats ou l’appui à l’innovation via des entreprises innovantes tierces ?

Pour les start-up Start-up Désigne une jeune entreprise à fort potentiel de croissance. Ces entreprises développent une idée, un produit, un modèle économique ou une technologie innovante et ambitieuse qu’elles se proposent de déployer très rapidement à très grande échelle. Elles ne sont pas forcément des entreprises technologiques. , quels sont leurs besoins prioritaires en termes :

  • d’équipement ;
  • de données ;
  • de coaching ;
  • de financements.

Délimiter un périmètre expérimental d’actions

  • Auprès de quel type d’acteurs souhaite-on apporter un premier soutien ?
  • Sur quelles thématiques clés pour le développement urbain attend-on la mise en place de nouveaux services numériques ?
  • Quelles sont les possibilités pour créer des niches, des dérogations, des espaces pour faciliter l’expérimentation de nouveaux modèles d’affaires ?
Boîte à idées

Accompagner les entreprises du numérique

Initiative

Le centre incubateur de start-up CIPMEN
Niamey, Niger

Le Centre incubateur des PME au Niger (CIPMEN) fait partie du programme Afric’Innovsoutenu pour partie par l’AFD. Il a été créé en 2013 pour améliorer les chances de croissance et le taux de survie des PME nigériennes dans les domaines des TIC, des énergies renouvelables et de l’environnement. Il s’agit d’un partenariat public-privé à but non lucratif entre autorités publiques nigériennes et plusieurs grands groupes privés (Orange RSE, Total, Veolia, CTIC Dakar…).

Ses objectifs sont d’aider les start-up Start-up Désigne une jeune entreprise à fort potentiel de croissance. Ces entreprises développent une idée, un produit, un modèle économique ou une technologie innovante et ambitieuse qu’elles se proposent de déployer très rapidement à très grande échelle. Elles ne sont pas forcément des entreprises technologiques. à accéder aux financements et aux marchés nationaux et internationaux, de limiter les lourdeurs administratives et fiscales et de former de jeunes talents, notamment dans le numérique.

Le CIPMEN propose plusieurs services personnalisés aux start-up Start-up Désigne une jeune entreprise à fort potentiel de croissance. Ces entreprises développent une idée, un produit, un modèle économique ou une technologie innovante et ambitieuse qu’elles se proposent de déployer très rapidement à très grande échelle. Elles ne sont pas forcément des entreprises technologiques. , dont notamment :

Les start-up choisies pour ce programme sont les lauréates du Start-up week-end Niamey.

http://www.cipmen.org/

À retenir

Boîte à idées

Travailler avec des start-up pour développer des services touristiques numériques

  • Géolocaliser les offres touristiques (hébergement et restauration) sur des systèmes de cartographie en ligne.
  • Créer une carte interactive avec les lieux d’intérêt pour créer un parcours touristique.
  • Publier en ligne des informations pratiques actualisées (horaires, accès, tarifs…).
  • Publier en ligne un calendrier actualisé sur les évènements culturels et sportifs locaux.
  • Installer des flashcodes sur les bâtiments historiques et patrimoniaux renvoyant à des informations touristiques.
  • Opter pour des applications audioguides dans les sites touristiques pour des visites interactives.
  • Mettre en place un service d’e-billets pour gérer en ligne les flux de visiteurs
  • Installer des bornes Internet libres d’accès et/ou du wi-fi dans les lieux touristiques.
  • Créer des forums de retours d’expériences et commentaires de la part des visiteurs.
Initiative

Mekong Innovative Start-up Tourism
Bassin du Mékong

Cette initiative est développée par le programme de coopération économique de la Greater Mekong SubRegion (GMS) regroupant six États via son bureau de coordination du tourisme. Il fait suite à la révision de la stratégie touristique de la GMS de 2010-2015 avec une première édition en 2017.

Il s’agit d’un concours qui permet de sélectionner les douze meilleures start-up Start-up Désigne une jeune entreprise à fort potentiel de croissance. Ces entreprises développent une idée, un produit, un modèle économique ou une technologie innovante et ambitieuse qu’elles se proposent de déployer très rapidement à très grande échelle. Elles ne sont pas forcément des entreprises technologiques. pour un bootcamp organisé en partenariat avec la Mekong Business Initiative (Banque asiatique de développement, gouvernement australien) et des incubateurs Incubateurs Structure d’accompagnement de projets de création d’entreprises. Elle apporte un savoir-faire, un réseau et des moyens logistiques lors des premières étapes de la vie de l’entreprise. À la différence d’une pépinière d’entreprises ou d’un hôtel d’entreprises, un incubateur s’adresse à des sociétés très jeunes ou encore en création.
Les incubateurs peuvent se différencier par les services qu’ils proposent, leur caractère lucratif ou non, ou encore le type de projets qu’ils ciblent.
Depuis le milieu des années 2000, sont apparus les « incubateurs de deuxième génération » ou accélérateurs qui proposent des aides à la création d’entreprise en échange d’actions dans la société incubées.
de start-up Start-up Désigne une jeune entreprise à fort potentiel de croissance. Ces entreprises développent une idée, un produit, un modèle économique ou une technologie innovante et ambitieuse qu’elles se proposent de déployer très rapidement à très grande échelle. Elles ne sont pas forcément des entreprises technologiques. régionaux. Une seconde compétition est organisée à l’issue de cette formation avec cinq récompenses (de 7 000 à 10 000 USD) distribuées aux start-up jugées les plus performantes.

La gagnante du premier prix est la start-up « GoP » du Myanmar qui propose une plate-forme en ligne recensant des acteurs locaux proposant des circuits touristiques et des guides locaux. Le site permet d’effectuer une réservation et d’avoir accès à des informations immédiates pour planifier un voyage au Myanmar sans perte de temps. Il n’est pas traduit en anglais. Cette initiative donne accès au marché à des acteurs, entreprises et guides locaux.

http://mist.asia/

À retenir

  • Cette initiative portée conjointement par plusieurs États frontaliers autour d’un défi commun peut être répliquée à l’échelle d’autorités locales voisines.
  • Dans une région qui connaît une forte augmentation de la fréquentation touristique, l’innovation numérique constitue un des leviers du développement économique local et permet de mobiliser tout un écosystème régional.
Initiative

Smart Tourism Destination : stratégie territoriale et numérique
Chine

Une initiative nationale constitue un cadre favorable dans lequel les municipalités peuvent intégrer des démarches locales.

Le programme national « Smart Tourism Destination » s’est déployé dans trente-trois villes intermédiaires de Chine à partir de 2009 sous l’impulsion du Conseil d’État chinois pour promouvoir l’image « smart » de ces villes et rediriger les flux touristiques hors des destinations traditionnelles.

L’initiative se décline en trois composantes.

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2212571X13000231

À retenir

  • Cette réforme mise en place au niveau national permet d’équilibrer l’attractivité du territoire chinois et de redistribuer les revenus du tourisme au niveau local.
  • Les autorités locales tirent profit de ce programme national pour développer leurs propres utilisations des outils numériques dans le secteur du tourisme.

Faire une remarque aux auteursFaire une remarque aux auteurs

Imprimer

Partagez : Linkdin Google + Twitter Facebook